Le Hezbollah a-t-il réussi à construire une mémoire collective pour la société de résistance? - La Mémoire de Guerre comme un instrument de la Guerre

von: Hassan Fahs

GRIN Verlag , 2019

ISBN: 9783346039910 , 120 Seiten

Format: PDF

Kopierschutz: frei

Mac OSX,Windows PC für alle DRM-fähigen eReader Apple iPad, Android Tablet PC's

Preis: 34,99 EUR

eBook anfordern eBook anfordern

Mehr zum Inhalt

Le Hezbollah a-t-il réussi à construire une mémoire collective pour la société de résistance? - La Mémoire de Guerre comme un instrument de la Guerre


 

Thèse de Master de l'année 2015 dans le domaine Politique - Politique internationale - Région: Proche-Orient , Université Saint-Joseph de Beyrouth, langue: Français, résumé: Doté d'une vingtaine d'années de mémoire de guerre contre son ennemi israélien, le Hezbollah ('parti de Dieu'), nommé également la résistance islamique, a commencé depuis l'année 2009 à affronter une nouvelle guerre contre son adversaire israélien après le statu quo qui a régné dans la région du Sud-Liban depuis la guerre de juillet 2006 entre les deux protagonistes. Cet article traite la problématique de la mémoire de guerre que le Hezbollah construit pour sa base populaire, dont la mission était de conserver cette mémoire à travers l'exploitation du patrimoine matériel (monuments, sites...) et immatériel (les productions artistiques, audiovisuelles...), qui seront utilisés comme des instruments dans sa guerre 'souple' contre Israël. Suivant cette stratégie, il a ouvert ses monuments historiques aux visiteurs libanais et étrangers, il a organisé ses activités commémoratives pour ranimer la mémoire de la guerre, et enfin il a utilisé ses médias pour diffuser la culture de la résistance dans la société qu'il a créée: 'la société de résistance'. Lorsqu'on aborde le mot guerre au Liban, on se réfère directement aux deux guerres qui ont marqué l'histoire du pays: la guerre civile éclatée en avril 1975, et la guerre contre Israël ou ce qu'on appelle 'le conflit israélo-arabe' dans sa dimension libanaise, qui a commencé depuis la constitution de l'Etat hébreu en 1948 jusqu'à nos jours. La première catégorie de guerre est exclue de notre étude, puisque le Hezbollah n'y a pas participé de façon directe, elle a commencé en 1975 et a fini en 1990 avec l'accord de Taëf, alors que le Hezbollah est né en 1982 avec l'invasion israélienne du Liban. D'un autre côté, le conflit Israélo-arabe a commencé depuis la fin de la première guerre mondiale avec la déportation des palestiniens de leur pays, accompagnée par les mouvements migratoires juifs vers la Palestine, et enfin avec la constitution officielle de l'Etat israélien en 1984. En effet, le Liban n'était pas loin de ces évènements, puisque plusieurs milliers des palestiniens ont été exportés vers ce pays, où ils ont construit des camps pour y réfugier.